Partenariat avec les autorités cambodgiennes


Krousar Thmey cherche sans cesse à développer et à entretenir des relations durables avec les autorités cambodgiennes. En plus d’une plus grande reconnaissance, elles apportent une légitimité, une notoriété auprès du public cambodgien ainsi qu’une contribution financière.

Un « Memorandum of understanding » c’est-à-dire un accord bilatéral qui traduit une unité d’action – est renouvelé régulièrement entre Krousar Thmey et :

  • Le ministère de l’Education en ce qui concerne l’éducation pour les enfants sourds ou aveugles
  • Le ministère des Affaires Sociales pour tout ce qui est relatif au programme de protection de l’enfance
  • Le ministère de la Culture et des Beaux-Arts au sujet du programme « Développement culturel et artistique pour tous »

Que ce soit pour une inauguration ou pour témoigner de leur soutien, S.M. le Roi, le Premier Ministre et son épouse, ainsi que des membres de la famille royale visitent régulièrement dans les centres et écoles de Krousar Thmey.

Krousar Thmey vise le transfert de son programme d’Education au Gouvernement à l’horizon 2020.

Dans cet objectif, Le Ministère prend en charge le salaire des professeurs qui dépendent de l’éducation nationale et reçoivent un complément de la part de Krousar Thmey, correspondant à la formation nécessaire en braille et langue des signes auprès des élèves sourds ou aveugles et à l’exigence d’une pédagogie adaptée à ces élèves.

Par ailleurs, depuis Janvier 2015, le Gouvernement prend la responsabilité financière de l’atelier braille et du comité de langue des signes :

* Après avoir créé le braille khmer, Krousar Thmey s’est lancé en 1994 dans la production de livres en braille destinés à la formation des jeunes aveugles dans les écoles et à l’Université. Cet atelier braille est unique au Cambodge et a une capacité de production de 3 000 livres par an. Une équipe de 6 personnes se charge de la traduction et de l’impression de ces ouvrages.
* En 1997, la Fondation a créé le comité de langue des signes dont l’objectif est d’adapter au khmer une langue des signes
en constante évolution pour les enfants sourds. Dans ce but, Krousar Thmey publie des lexiques en langue des signes
pour chaque matière et chaque niveau scolaire, qui viennent compléter le contenu des livres scolaires et sont distribués
dans les 5 écoles et les classes intégrées à travers le pays. L’année dernière, un comité conjoint a été mis en place avec
l’association DDP (Deaf Development Program). Les deux partenaires travaillent ensemble à l’émergence d’une langue
des signes officielle.

Le Gouvernement prend désormais en charge la responsabilité financière intégrale de ces deux activités, dont le budget annuel moyen est de l’ordre de 100 000 $. En 2015, le Gouvernement a également financé l’achat d’une nouvelle machine d’impression braille. Deuxième existante au Cambodge, son acquisition est un privilège d’envergure pour l’éducation des enfants aveugles.

AdminAvec les autorités cambodgiennes