LES MAISONS FAMILIALES

OBJECTIF

Accueillir les enfants les plus fragiles dans un environnement sécurisant et attentif à leurs besoins

LE PROJET

Cette solution est destinée aux enfants les plus jeunes et les plus traumatisés, qui ont besoin d’une attention particulière pour se reconstruire et s’épanouir.

Un couple de parents cambodgiens, soigneusement recruté, formé et suivi par Krousar Thmey, y élève les enfants de la Fondation en plus de ses propres enfants. Ils poursuivent leur scolarité à l’école publique.

Dès que cela est possible, les liens familiaux originels sont maintenus et encouragés. Des évaluations de la situation familiale des enfants sont régulièrement menées. Si une amélioration notable est constatée et qu’il n’existe pas de risques pour les enfants, ces derniers quittent la maison et sont réunis avec leurs proches. 

ACTIVITÉS
  • Scolarisation en école publique
  • Soutien psychologique
  • Sociabilisation et respect du mode de vie cambodgien
  • Sensibilisation aux règles d’hygiène
  • Réintégration familiale avec soutien
TÉMOIGNAGE
Sreynich, 9 ans, accueillie en maison familiale

Sreynich vivait dans la rue avec ses parents avant de rencontrer les travailleurs sociaux de Krousar Thmey lors d’une maraude. Elle a d’abord été accueillie dans un centre temporaire, puis a rejoint une maison familiale, où elle vit à présent avec quatre autres enfants.

Découvrez son témoignage

Pendant le confinement lié au Covid-19, Sreynich n’a pas aimé rester à la maison et étudier en ligne : “Je préfère apprendre à l’école et voir le professeur en personne”. Depuis la réouverture des écoles, elle est beaucoup plus heureuse : “Je suis heureuse de pouvoir retourner à l’école et de revoir mes amis”. Elle a deux meilleures amies avec qui elle aime jouer à la corde à sauter. Elle dit cependant qu’elle ne s’est pas trop ennuyée à la maison, car elle a beaucoup joué avec ses frères et sœurs : “En plus, maman a acheté de nouveaux jouets, comme un set de badminton et un ballon de football”. Elle se dispute parfois avec ses frères, mais jamais longtemps. À la maison, elle aide la mère avec les tâches ménagers (cuire le riz, balayer, laver ses vêtements), et aide le père à s’occuper du jardin et des plantes.

VOTRE CONTRIBUTION EST ESSENTIELLE

50$  – frais de nourriture et d’habillement pour un enfant pour un mois

10$ – 1 uniforme pour l’école publique pour un enfant

Domaine d’intervention : Protection de l’enfance

Durée : indéterminée

Lieu : Provinces de Kampong Cham, Kandal et Siem Reap

Bénéficiaires : enfants défavorisés (âgés de moins de 12 ans lors de leur prise en charge)

#ACTUS 

Font Resize